Vie au Pays

Cadre de vie et environnement
Paysages et terroirs
Economie locale
Services à la population
Vie associative

 

Syndicat mixte du
Pays Loire Val d’Aubois
3 Place de la Mairie
18150 GERMIGNY-L’EXEMPT

Tél. : 02 48 74 23 93
Fax : 02 48 74 03 89

Recherche sur le site
Cadre de vie et environnement
LE PATRIMOINE BATI
Faiblement peuplé puisque près de trois communes sur quatre comptent moins de 500 habitants, et plutôt éloigné de centres urbanisés, le Pays Loire Val d’Aubois a conservé un cadre de vie rural qui se retrouve dans les formes de son bâti traditionnel relativement bien conservé.
La population du Pays se regroupe généralement dans de petits bourgs comportant une place arborée ou une chaume autour desquelles se concentrent les services publics et marchands.
Le Pays se compose ainsi de deux zones architecturales qui se rapprochent des délimitations des régions agricoles.
La champagne berrichonne au nord est une région de grandes propriétés où l’habitat a plutôt tendance à se grouper dans les villages.
En direction du sud et de l’est du Pays, on trouve une zone de transition architecturale qui correspond à la Vallée de Germigny et au Val de Loire. L’habitat est ici plus dispersé et se regroupe dans les bourgs mais aussi dans des hameaux.
 
Les matériaux traditionnels employés sur le Pays sont pour la maçonnerie des murs de moellons calcaires généralement enduits.
Les ouvertures sont regroupées sur les façades principales et les encadrements réalisés en pierre de taille. Les toitures sont réalisés en petites tuiles plates de terre cuite ou bien en tuiles mécaniques. L’utilisation de l’ardoise est également fréquente.
La typologie du bâti traditionnel fait ressortir plusieurs formes de constructions relativement communes sur le territoire.
 
Les grands domaines, constitués de plusieurs bâtiments, se composent notamment d’une maison de maître, de logements ouvriers et de bâtiments d’exploitation répartis autour d’une cour, semi-ouverte ou ouverte. Durant le siècle dernier, de nombreux domaines se sont transformés en hameaux. En Champagne, ces domaines sont traditionnellement entourés d’une végétation arbustive.
Les granges à auvents représentent une des caractéristiques fortes du bâti traditionnel du Berry. Autrefois, les granges à auvent hébergeaient à la fois le troupeau, le fourrage et le matériel. L’espace intérieur très vaste permettait une grande souplesse dans leur utilisation. Le porche permettait de protéger la porte, de déposer les outils, … et l’on y tuait le cochon. Ces bâtiments qui disposent d’un porche au-dessus de la porte, possèdent parfois un appentis accolé. Les toitures sont à deux pans, composées de tuiles plates à crochet. Les murs sont en moellons calcaires. Les encadrements des ouvertures sont réalisés avec des pierres taillées.
Les maisons de journalier constituent le volume élémentaire de l’habitat sur le territoire. On les trouve soit sous forme isolées, soit en lignes, notamment dans les villages, en bordure des rues. Ces maisons ont pu être au fil du temps agrandies, mais à l’origine elles étaient composées d’une pièce rectangulaire avec une cheminée et un four.
Les locatures étaient des petites fermes louées par des agriculteurs aux propriétaires des grands domaines. Elles étaient constituées d’une habitation et de bâtiments d’exploitation. La partie habitable est construite sur le même modèle que la maison du journalier. La faible superficie de ces exploitations ne permettait pas à son exploitant (locataire ou propriétaire) d’être économiquement autonome. Cette population fournissait une main d’œuvre temporaire aux domaines. Les locatures comprises non comme forme d’habitat mais comme entité économique ont été les premières victimes de l’exode rural qui commence à se faire sentir autour de 1870.
S’ajoutent à ce patrimoine de Pays, celui lié à l’histoire industrielle du Val d’Aubois parmi lequel on peut citer : les maisons des maîtres de forges, les immeubles de logements ouvriers, les maisons éclusières (canal latéral à la Loire et canal de Berry), les moulins, les anciennes gares de la voie ferrée du Tacot réhabilitées en habitation.

Si vous avez un projet d’achat immobilier, comme celui d’une maison ancienne, de remise en état d’un logement dont vous êtes propriétaire occupant ou seulement propriétaire bailleur, voire de construction d’un logement neuf, le Pays Loire Val d’Aubois, soucieux de l’intégration ainsi que de la préservation de son patrimoine bâti et de son cadre de vie, vous invite à prendre tous les contacts utiles auprès des services suivants afin de vous assister gratuitement dans l’élaboration de votre projet.

Organisme

Coordonnées

Champs d’intervention

Service départemental de l’architecture et du patrimoine(Bâtiments de France)

Palais Jacques Cœur
18000 Bourges
Tel : 02 48 48 17 80
Fax : 02 48 48 17 89

Information sur tout projet immobilier intervenant dans le périmètre d’un édifice classé ou inscrit (prescriptions architecturales et servitudes).

Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement (CAUE) du Cher

27 boulevard de Strasbourg
18000 Bourges
Tel : 02 48 50 75 18
Fax : 02 48 50 16 98
c.a.u.e.18@wanadoo.fr

Information sur tout projet de remise en état, de réhabilitation d’un site naturel ou d’un bâtiment ancien, de caractère.

Pact 18 services

14 rue Jean Jacques Rousseau
BP 245 18005 Bourges
Tel : 02 48 23 10 60
Fax : 02 48 23 10 61

Information des propriétaires et des occupants sur tout projet d’habitat ainsi que sur des travaux à réaliser pour bénéficier d’aides financières dans le cadre des aides à la rénovation de logements.

Espace information énergie 18

14 rue Jean Jacques Rousseau
BP 245 18005 Bourges
Tel : 02 48 23 10 60
Fax : 02 48 23 10 61
info.energie18@wanadoo.fr

Information pratique dans le domaine de l’habitat, pour la maîtrise de l’énergie et la promotion des énergies renouvelables.

Antenne de l’Agence nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH)

Direction départementale de l’équipement
Service de l’urbanisme et de l’habitat
2 rue Victor Hugo
BP 504 18013 Bourges cedex
Tel: 02 48 55 45 00
Fax : 02 48 70 16 50
dde.18@equipement.gouv.fr

Information des propriétaires bailleurs et des propriétaires occupants sur les aides financières de l’Etat en faveur du logement privé.

Service urbanisme des subdivisions de l’équipement

Subdivision de Sancoins-Nérondes
Ancienne gare 18600 Sancoins
Tel : 02 48 77 50 90
Fax : 02 48 77 51 23
Sancoins.subdivision.dde
@equipement.gouv.fr

Subdivision de Sancergues
16 grande rue 18140 Sancergues
Tel : 02 48 78 51 60
Fax : 02 48 78 81 69

Information sur les autorisations d’urbanisme requises pour tout projet immobilier.

LES ENERGIES RENOUVELABLES
La filière bois énergie

Riche de ressources forestières inexploitées, le Pays Loire Val d’Aubois souhaite s’engager en faveur des énergies renouvelables, en proposant de structurer la filière bois énergie sur son territoire. C’est dans ce sens que le Pays a élaboré avec ses partenaires publics et privés, un programme d’investissement de l’ordre de 2,2 Millions € en s’appuyant sur des projets publics et privés, répondant notamment aux trois objectifs de développement durable :
- objectif économique : l’utilisation énergétique actuelle du bois correspond à une économie de plusieurs milliards d’euros par an en terme d’importations énergétiques (gaz, fioul).
- objectif écologique : le chauffage au bois présente un avantage environnemental par rapport aux autres sources d’énergie puisqu’il génère des émissions de dioxyde de carbone qui sont neutres dans le bilan global des gaz à effet de serre.
- objectif social : cette activité assure de nombreux emplois équivalents plein-temps, à hauteur en moyenne de 1 emploi pour 500 tonnes de combustible bois produit.

L’Etat a labellisé officiellement en 2007 et soutiendra jusqu'en 2009, le projet de structuration de la filière bois énergie porté par le syndicat mixte du Pays Loire Val d’Aubois. Ce programme cohérent et unique en Région Centre sur cette thématique de développement, fait entrer notre territoire dans l’ère des énergies renouvelables que sera le 21ème siècle.

Les éléments constitutifs de cette filière sont les suivants :
- Achat d’un broyeur itinérant pour fournir du combustible sous forme de plaquettes forestières, en complément des investissements déjà aidés dans le contrat de pays pour la production de bois bûche, et assurer ainsi à terme un bon approvisionnement de la ressource en bois pour des chaudières publiques ou privées.
- Stockage des produits (plaquettes forestières et bois bûche) sur des aires irriguant le territoire, comme à Sancoins et Marseilles les Aubigny, pour permettre une distribution optimale du combustible à quelques dizaines de kilomètres à la ronde, en offrant une qualité irréprochable (bois sec à 20%-25% d’humidité).
- Développement de réseaux de chaleur à usage collectif, à Sancoins, Jouet sur l’Aubois et Argenvières, pour une puissance totale à installer de l’ordre de 1 méga watt, évitant le rejet d’environ 700 tonnes de CO2 par an, pour une économie annuelle globale de l’ordre de 300 tonnes équivalent pétrole.

Le pôle d’excellence rurale constitue une étape importante pour le développement durable du Pays Loire Val d’Aubois, en rappelant la force de l’engagement à prendre vis-à-vis des générations futures pour un environnement viable.
Les habitants sont invités à participer, à leur niveau et selon leurs moyens, à la dynamique engagée par le Pays Loire Val d'Aubois en faveur notamment de l'utilisation des bio-ressources. Une série de fiches d'information a été ainsi élaborée afin de vous sensibiliser sur l'opportunité et les modalités pratiques d'utilsation du bois énergie. 

Télécharger les fiches traitant du bois énergie
Fiche 1 : informations générales sur le bois énergie (Document PDF, 444 ko)
Fiche 2 : choisir et bien utiliser son bois (Document PDF, 388 ko)
Fiche 3 : s'équiper d'un appareil moderne (Document PDF, 419 ko)
Fiche 4 : entretenir son installation de chauffage à bois (Document PDF, 378 ko)

Sites à voir :
- www.ademe.fr/autodiagchauffagebois (pour calculer vos dépenses de chauffage au bois)
- www.flammeverte.com (site officiel du label)
- www.nfboisdechauffage.org (site de la marque bois de chauffage)
- www.itebe.org (site de l’Institut Technique Européen de bois-énergie)
- www.cibe.fr (site du comité interprofessionnel pour le bois énergie)
- www.arbocentre.asso.fr/boisenergie (site de l’interprofession de la filière forêt-bois en Région Centre)

Contacter autant que de besoin, l’Espace Information Energies du Cher, un service d’information et de conseil, indépendant et gratuit à la disposition du public, aux coordonnées suivantes :
PACT du cher
14 Rue Jean-Jacques Rousseau - BP 245 - 18005 Bourges cedex
Tél. : 02 48 67 96 30
Courriel : info.energie18@wanadoo.fr  

La géothermie très basse énergie

La géothermie désigne à la fois les phénomènes thermiques terrestres et les processus industriels de production de chaleur ou d’électricité. Ce formidable réservoir de chaleur installé sous nos pieds offre une énergie renouvelable, non polluante, locale, disponible 24 heures sur 24, 365 jours par an. La géothermie est donc aussi une énergie au service du développement durable.

La Région Centre a développé en partenariat avec l'ADEME, le BRGM et EDF, un atlas des ressources aquifères potentiellement utilisables pour le développement des pompes à chaleur géothermique.
Il s'agit d'un outil d'aide à la décision pour l'installation de pompe à chaleur sur nappe, de 0 à 100 mètres de profondeur, basé sur un Système d'Informations Géographiques (SIG).
Destiné aux maîtres d'ouvrages potentiels, bureaux d'études, décideurs des collectivités territoriales, voire particuliers, cet atlas permet de déterminer la possibilité d'utiliser la géothermie lors d'un choix énergétique.

Ce document n'a qu'un caractère indicatif, pour orienter un projet pompe à chaleur. La détermination exacte des caractéristiques de la ressource nécessitera une étude spécifique.
Pour télécharger l'atlas de la Région Centre, il faut se rendre sur le site Internet suivant : http://www.geothermie-perspectives.fr/18-regions/cen-01.html

Pour de plus amples informations sur la géothermie : http://www.geothermie-perspectives.fr

L'énergie solaire
Le soleil fournit chaque année beaucoup plus d'énergie à la planète que ce qui est actuellement utilisé par l’homme. Malheureusement, ce potentiel énorme est encore insuffisamment exploité. L'énergie solaire pourrait cependant jouer un rôle beaucoup plus important dans le nécessaire « mix énergétique » et contribuer, à côté des autres énergies renouvelables, à assurer nos futurs besoins énergétiques.
Par rapport aux énergies classiques, l’énergie solaire possède de nombreux avantages parmi lesquels : 
- le coût : une fois les équipements amortis, cette énergie est gratuite.
- l’autonomie : les systèmes de production de cette énergie renouvelable n’ont pas besoin d’être reliés à des réseaux de gaz ou d’électricité.
- la quantité : cette énergie est indéfinie et illimitée.
- l’écologie : cette énergie permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.
Selon différents procédés et méthodes de transformation, l’énergie solaire permet de nombreuses applications utiles à notre vie quotidienne comme :

1. L’énergie solaire thermique
Elle consiste à utiliser les rayons du soleil afin de réchauffer un fluide circulant dans des tuyaux. Ce fluide va ensuite être utilisé de différentes manières afin de couvrir nos besoins et apports. Le solaire thermique revêt de nombreuses formes tels le chauffe-eau sanitaire et le chauffage solaire.

2. L’énergie solaire photovoltaïque 
Elle permet d’obtenir de l’électricité par la conversion directe du rayonnement solaire. Cette technique prédominante de production d’énergie renouvelable consiste à produire directement de l’électricité au travers de panneaux composés essentiellement de verre et de silicium. La recherche dans ce domaine est particulièrement active ce qui provoque une réduction régulière des coûts d’équipements, une amélioration du rendement et une diversification des modes d’installation.

Ces systèmes bénéficient en outre de subvention ou de prêt à taux zéro de la part de la Région Centre et du département du Cher. Renseignez-vous !
 
Pus d’information sur l’énergie solaire à l’adresse suivante : http://www.ciele.org

L'énergie éolienne
Recourir à l’énergie éolienne, c'est préserver nos ressources fossiles, éviter la production de volumes importants de déchets et de gaz à effet de serre, tout en respectant l'équilibre écologique et en favorisant la croissance économique. Alors que la France dispose du second gisement éolien en Europe, le développement de cette énergie est en progression depuis 2005 notamment pour un usage domestique permettant de produire de l’électricité consommée sur place dans la maison et/ou revendue à un réseau de distribution.
Une éolienne domestique permet de récupérer l’énergie cinétique du vent. Elle sert le plus souvent à produire de l’électricité. Plusieurs modèles d’éoliennes domestiques sont sur le marché mais globalement, toutes se composent d’éléments similaires à savoir :

- Un mât qui permet de placer l’éolienne à une hauteur où la vitesse du vent est plus élevée et plus régulière.
- Une hélice qui capte l’énergie cinétique du vent. Le mouvement de rotation est ensuite converti par le rotor en électricité.
- Une nacelle, montée au sommet du mât, qui abrite les composants électriques et électroniques nécessaires à l’installation pour convertir le mouvement de rotation du rotor en énergie électrique.

L’installation d’une éolienne peut être envisagée pour couvrir divers besoins comme :
- La production d’électricité destinée aux habitations isolées ne pouvant être raccordées à un réseau de distribution d’électricité ;
- L’alimentation d’une maison en électricité avec revente du surplus au réseau de distribution ;
- La production d’électricité pour le réseau de distribution.
Les performances de production d’une éolienne dépendent de deux facteurs : le vent bien sûr mais aussi la taille de l’éolienne. Pour juger de la rentabilité, il est important de faire réaliser une étude préalable en terme de performance par un professionnel compétent. Le calcul doit prendre en compte l’énergie produite et le cas échéant revendue, l’amortissement du prix d’achat, ainsi que l’énergie économisée par le logement raccordé.
En fonction de la hauteur des installations (±12 mètres) et de la puissance du parc installé (± 2,5 Mw), l’implantation d’éoliennes devra obéir à des démarches administratives différentes.

Bon à savoir : l’installation d’un système éolien domestique pour une habitation principale peut bénéficier d’un crédit d’impôt.
 
Pus d’information sur l’énergie éolienne aux adresses suivantes : http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/eolienne/ (site de l’Ademe permettant de télécharger le guide pratique des éoliennes au format PDF) & http://www.fee.asso.fr (site des professionnels et des industriels réunis dans l’association France Energie Eolienne)

L'ACTION BASSIN VERSANT DE L'AUBOIS

Débutée en 2003, cette démarche qui a d’abord pour objectif d’instaurer, sur les exploitations agricoles du Pays, un contexte favorable à la mise en place d’actions destinées à préserver la qualité de l’eau et la biodiversité, tend désormais à s’élargir à l’ensemble des acteurs locaux.
Pilotée par le comité agricole du Pays, avec l’appui de la chambre d’agriculture du Cher, cette opération exemplaire entend impliquer davantage les particuliers et les collectivités notamment sur le thème de l’utilisation des produits phytosanitaires, afin de généraliser des pratiques de traitement respectueuses de l’environnement et de la santé des personnes.

Contact utile sur l’opération :
Chambre d’agriculture du Cher - Antenne de Sancoins - Tel : 02 48 80 04 80

Télécharger la plaquette "Les bonnes pratiques de traitement" (Document PDF, 348 ko).

Edité par le Groupe régional pour l'étude de la pollution par les produits phytosanitaires, des eaux et eds sols, en Région Centre, ce document d'information s'adresse aux particuliers, aux jardiniers amateurs.
Pour plus d'information :
Service régional de la protection des végétaux
93 rue de Curembourg - 45404 Fleury les Aubrais cedex
Tel : 02 38 22 11 11
Courriel : contact@srpv-centre.com
Site : www.srpv-centre.com